Plus de 550 000$ accordés à la RÉGÎM pour un projet favorisant la mobilité durable sur le territoire

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a accordé une aide financière à la RÉGÎM pour la réalisation d’un projet qui permettra d’établir des plateformes (hubs) de mobilité durable. Le programme Climat municipalités vise à soutenir le passage à l’action des municipalités dans la lutte contre les changements climatiques. La RÉGÎM est fière d’être partie prenante d’un projet innovant et audacieux qui pourra avoir un impact sur la mobilité des citoyens.

Plan de mobilité durable

Le projet permettra d’abord d’élaborer un plan de mobilité durable qui aidera les élus, les municipalités ainsi que la RÉGÎM à bien arrimer leurs actions pour favoriser la mobilité durable sur l’ensemble du territoire de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. La mise en œuvre de ce plan permettra de réunir les acteurs du milieu et de discuter des enjeux sociaux, environnementaux et économiques liés aux déplacements sur le territoire. Ce sera également un outil de planification pour gérer efficacement l’organisation du territoire.

Une approche participative

L’approche qui a été choisie pour la réalisation de ce projet en est une participative, ce qui permet d’impliquer les acteurs locaux dès les premières étapes de la démarche. Cette approche favorise ainsi l’émergence de solutions innovantes issues de l’intelligence collective des usagers et des autres parties prenantes du transport durable sur le territoire.

Hubs de mobilité durable

Une des finalités du projet est d’établir six hubs de mobilité durable (un par MRC de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine). Ces hubs regrouperont plusieurs options de mobilité durable au même endroit tout en favorisant l’intermodalité. Ainsi, une personne pourrait, par exemple, descendre d’un trajet de transport collectif et utiliser une voiture électrique disponible en autopartage qu’il aurait préalablement réservée. Ou encore faire la première partie de son trajet avec son vélo qu’il pourrait laisser sur un support à vélo installé près d’un abribus pour continuer en transport collectif.

Réduction des GES

Ce projet vise également à développer un modèle qui pourra être repris dans d’autres régions du Québec pour la réduction des GES. Il vise également à sensibiliser la population à la réduction des GES en favorisant par exemple le covoiturage, l’autopartage et l’électrification des véhicules.

Jumelage avec d’autres projets en cours

La RÉGÎM a également d’autres projets en cours qui, grâce au plan de mobilité durable, pourront s’arrimer avec ce nouveau projet annoncé aujourd’hui. Citons en exemple le projet de transport collectif intelligent et de transport électrifié (TCiTé), qui a permis l’achat, par six municipalités de la région ainsi que par la RÉGîM, de voitures électriques destinées entre autres à l’autopartage. Ces voitures pourront éventuellement s’intégrer à l’offre de transport présente dans les hubs de mobilité durable.

Pour toutes questions, veuillez contacter Mariline Lamy-Poirier, coordonnatrice au développement et aux communications, 418 364-0841