La RÉGÎM crée un comité d’usagers

La Régie intermunicipale de transport de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (RÉGÎM) met en place un comité d’usagers. Ce groupe consultatif aura comme objectif d’émettre des recommandations au conseil d’administration de la RÉGÎM.

 

Consultations des usagers

 

Dans une perspective d’amélioration continue de la qualité des services du transport collectif, la RÉGÎM souhaite créer un mécanisme lui permettant de récolter les recommandations des usagers sur une base régulière. En tant qu’utilisateurs des services, les personnes qui se déplacent à bord des véhicules de la RÉGÎM possèdent une expertise précieuse et importante concernant les meilleures pistes d’amélioration du transport collectif sous toutes ses facettes. Ainsi, la Régie crée un comité consultatif composé d’usagers, afin d’ouvrir un dialogue avec des représentants de chaque secteur, d’échanger, d’orienter certaines décisions et de renforcer le travail de l’organisation.

 

Lancement d’un appel de candidatures

 

L’appel de candidatures est lancé aujourd’hui, dans le but de créer un comité d’usagers composé de :

  • un usager du transport collectif par MRC du territoire et la municipalité des Îles-de-la-Madeleine (pour un total de six usagers);
  • un usager du transport collectif dans le secteur de l’Estran;
  • un représentant des usagers du transport adapté en Haute-Gaspésie ;
  • deux membres du conseil d’administration de la RÉGÎM : Nadia Minassian, préfète de la MRC du Rocher-Percé, et Daniel Côté, maire de Gaspé.

 

Les personnes intéressées sont invitées à déposer leur candidature par courriel au regim@regim.info ou par téléphone au 1 877 521-0841. La nomination des membres du comité aura lieu lors de la rencontre du conseil d’administration du 7 juillet 2016.

 

Téléchargez le formulaire de candidature ici.

 

Fonctionnement

 

En général, les rencontres auront lieu par visioconférence, en soirée. La première rencontre aura lieu à l’automne 2016. Les membres du comité des usagers agiront à titre bénévole, mais leur impact pourra être considérable quant à l’amélioration des services de transport collectif régional.